Paroisses St Ferréol  bas Vallespir
            Céret, Le Boulou, Maureillas, St Jean pla de cort, Reynes,Tresserre...
                                                                                                     traduction
                              FORUM  -  EVANGILE DU DIMANCHE

                                             
               
Image



                                                             


Consignes pour les reflexions, commentaires.

Si vous désirez laisser un commentaire écrire uniquement
à cette adresse :    joel@paroisses-vallespir.org

Notez bien que les commentaires sont attachés à l'Evangile du dimanche et donc il est préférables de les déposer entre le vendredi et le lundi...
Sécurité et respect : Seul le suffixe de votre prénom apparaîtra sauf dans le cas d'une demande différente de votre part ( pseudo ou autres). 



    Regardez l'humilité de Dieu !

Évangile (Mt 22, 34-40)

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant que Jésus avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » .
 

                                              

      

            


 Vos réflexions personnelles   -9-   (voir ci-dessus encadré)
 
 

Joël : Je me suis reporté à cette réflexion qui m'a suivie toute la semaine. Comment doit se manifester cet amour ? Saint Augustin nous éclaire : « le vrai sacrifice, c'est toute œuvre accomplie pour s'unir à Dieu d'une sainte union, c'est-à-dire toute œuvre qui se rapporte à cette fin suprême et unique où est le bonheur. »

«L'homme consacré et voué à Dieu est un sacrifice, en tant qu'il meurt au monde pour vivre en Dieu; car cette consécration fait partie de la miséricorde que chacun exerce envers soi-même. »

« Les œuvres de miséricorde rapportées à Dieu sont de vrais sacrifices que nous les pratiquions envers nous-mêmes ou envers le prochain. »


A.M. : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Dans la lettre de Saint Jean « celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas ».

Les prochains sont les personnes que l'on côtoie, nous devons les respecter, les présenter à Dieu.

« Comme toi-même » c'est à dire être miséricordieux envers soi-même, sinon ce serait un affront à Dieu qui nous a créés chacun unique, avec une vocation propre.

La Loi, les Prophètes se rattachent à ces commandements, tout se rattache à l'amour !

 

« Sois béni, Seigneur, Toi qui m'a créé. »



M.J. : C'est « pour l'embarrasser »que les Pharisiens interrogent Jésus, lui, répond par l'amour. Ce n'est pas facile de l'imiter...

Chez Marc et Luc « Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur , de toute ton âme, de toute ta force. » Pour Paul c'est en se reconnaissant faible qu'il est « fort ».

Chez Jean « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. »


 

P. : Paul annonce aux Éphésiens qu'ils comprendront la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur... ce qui dépasse toute connaissance, l'amour du Christ.

Avec leurs questions les Sadducéens et le Pharisiens ont voulu piéger Jésus, mais on ne peut pas piéger Jésus car l'amour est là.

Comment rester dans l'amour de dieu, faible comme je suis face aux pièges (pensées, idées de moi-même), comment rester fidèle à cette personne que je suis au fond de moi-même ?



L.,P. : La traduction est plutôt « de tout ton corps, de toute ton âme, de tout ton esprit ».

Tout ce qu'on fait est fait pour Dieu. Corps, âme, esprit est « sacrifice ».


N. : Comment ne pas aimer ce Dieu d'amour ? Mais aimer mon prochain comme moi-même est plus compliqué. En Dieu je vois la perfection et pourtant Dieu m'aime comme je suis, c'est une leçon pour moi aimer mon prochain comme il est, j'apprends à l'aimer en adorant Dieu.

« Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère , plein d'amour et de vérité, tourne-toi vers moi, aie pitié de moi. »


C. : Les Pharisiens s'imaginaient pouvoir piéger Jésus, c'est naïf.

Créés à l'image de Dieu, nous ressemblons à Dieu par notre âme.

Le premier commandement est « le plus grand ». Pour le second, comme le Seigneur m'aime comme je suis, il s'agirait plutôt de tendresse pour moi-même.


L. : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. », aimer, pardonner.


A. : Les deux commandements de l'amour de Dieu et de l'amour du prochain sont dans le Deutéronome et le Lévitique. Sur la croix, Jésus, Dieu incarné, intègre l'amour de Dieu et l'amour du prochain.



 


 Mentions légales

  Page Facebook  ICI            Contacts              Bulletin du Mois            feuille de semaine